Sélectionner une page

Formation à la sécurité des personnels des entreprises extérieures N1

Descriptif de la formation

Objectif
– Connaître les risques, y compris en situation de coactivité,
– Comprendre l’importance du respect des règles lors de l’intervention sur site industriel,
– Savoir réagir en cas de situation dégradée.
Prérequis

Aucun

Compétences développées
– Connaître le contexte et les enjeux de la sécurité.
– Connaître les risques et les moyens de prévention et de protection.
– Être capable d’organiser la prévention lors des interventions.
– Connaître le rôle et responsabilité du titulaire d’un certificat de niveau 1.
Contenu de la formation
CONTENU THEORIQUE – 5H30
TOUR DE TABLE – INTRODUCTION
– Présentation du formateur (parcours, expériences, …) ;
– Présentation des stagiaires (activités, fonction, sites d’intervention, …) ;
– Présentation des objectifs de la formation et des risques de coactivité (Entreprises Utilisatrices & Entreprises Extérieures mais également Entreprises Extérieures & Entreprises Extérieures) ;
– Nécessité de la formation pour accéder aux sites ;
– Présentation du programme de la formation ;
– Organisation pratique de la formation.
CONTEXTE ET ENJEUX DE LA SECURITE
– Notions de danger, d’exposition, de risque, de prévention et de protection ;
Risque = (Danger x Exposition) – Prévention
– Les risques de coactivité ;
– Présentation d’accidents du travail, de trajet et de maladies professionnelles (illustration avec des exemples et statistiques) ;
– Les conséquences humaines, matérielles et économiques d’un accident du travail ou d’une
maladie professionnelle ;
– Le rôle et la responsabilité de chacun dans la prévention de la sécurité et de la santé au travail.
LES RISQUES ET MOYENS DE PREVENTION/PROTECTION
Le message doit être succinct et doit comporter a minima les risques, les moyens deprévention et équipements de protection associés et les habilitations nécessaires. La présentation doit être simple (recommandation : une à deux diapositives par risque) et être
illustrée au maximum (photos, vidéos, EPI à faire circuler…).
Risques à développer impérativement :
– Circulation et accès aux sites, y compris règles de sûreté ;
– Risque chimique ;
– Amiante ;
– Incendie / Explosion (y compris présentation ATEX) ;
– Utilités (azote, vapeur, autres gaz, air comprimé, etc.) ;
– Électricité ;
– Risque machines ;
– Risque thermique (travaux à proximité de points chaud / froid) ;
– Bruit ; vibrations ;
– Travaux en hauteur ;
– Manutention mécanique / Levage ; – Manutention manuelle ;
– Travaux en espaces confinés ;
– Désordre.
Risques à évoquer systématiquement mais à développer en fonction du public : – Travaux de fouilles et à proximité de réseaux et canalisations ;
– Pression et nettoyage haute pression ;
– Rayonnements ionisants et non ionisants ;
– Sablage ;
– Risque biologique et légionnelles ;
– Travaux à proximité de voies ferrées ;
– Risque de noyade (voies d’eau, bassins, …) ;
-…
Nota : L’évocation systématique consiste à sensibiliser le stagiaire aux risques qui peuvent être présents à proximité de son activité et lui apprendre à savoir réagir en conséquence (exemple :respect du balisage, …).
ORGANISATION DE LA PREVENTION LORS DES INTERVENTIONS Présentation des procédures et consignes :
– Le plan de prévention ;
– Les autorisations de travail et les différents permis ;
– Les consignes et les modes opératoires ;
– La consignation et déconsignation.
Elles devront impérativement être illustrées d’exemples et modèles issus de sites.
RÔLE ET RESPONSABILITE DU TITULAIRE D’UN CERTIFICAT DE NIVEAU 1
– Participer à la sécurité du chantier par un comportement adapté et vigilant, être acteur de la culture sécurité du site ;
– Respecter les procédures et consignes, notamment issues du plan de prévention, de l’autorisation de travail et des permis ;
– Connaître les conséquences éventuelles de leur non-respect ;
– Savoir réagir à tout changement de situation de travail (exemples : alerte, non- conformité du matériel, accident, défaut de consignation, situation dangereuse…) : 1. Arrêter le travail,
2. Se mettre et mettre les autres en situation de sécurité,
3. Informer son supérieur hiérarchique qui informe l’entreprise utilisatrice,
4. Le cas échéant, participer avec l’entreprise utilisatrice à la définition des actions correctives et à la révision de l’analyse des risques.
– Savoir exercer son droit d’alerte et de retrait en cas de danger grave et imminent ; – Etre conscient des éventuels risques engendrés par la non-qualité du travail.
CONCLUSION
– Règle d’or : « Pas d’autorisation écrite, pas de travail »
Rappeler l’importance du comportement individuel et du respect des consignes et l’élargir sur le savoir être (ordre et propreté, respect des consignes environnementales, addictions, malveillance, vigilance, précipitation, etc.).
CONTENU PRATIQUE – 1H30
ORGANISATION DE LA PREVENTION LORS DES INTERVENTIONS Présentation des procédures et consignes :
– Le plan de prévention ;
– Les autorisations de travail et les différents permis ;
– Les consignes et les modes opératoires ; – La consignation et déconsignation.
EVALUATION DES CONNAISSANCES DES STAGIAIRES
– Évaluation individuelle des connaissances, puis explication des réponses de manière collective.
20 questions, issues de la base nationale de questions, sous forme de QCM ;
– 1 point par question : l’attribution de fraction de point n’est pas autorisée pour les questions éliminatoires ;
– Les questions devront être correctement lues et explicitées par le formateur afin que même les stagiaires qui ne maîtrisent pas parfaitement la langue française puissent répondre sans ambiguïté ;
– Le choix des questions devra balayer les différentes parties du déroulé pédagogique ; – 2 questions parmi les 20 seront éliminatoires sur les thèmes suivants (elles devront être signalées en tant que questions éliminatoires) :
– Plan de prévention et autorisation de travail,
– Réactivité, conduite à tenir en cas de situation dégradée ; – Note minimale pour l’obtention du certificat : 15/20.
Bilan de la formation

Sessions de formation

Tous les vendredis

13 + 2 =